samedi 14 mai 2011

Le coup du Solex


Depuis un moment, je me dis que je ferai bien du deux roues... scooter ou moto je ne sais pas, ça dépendra sans doute des opportunités qui se présenteront après la publication de cette note héhé.

Bon, j'avoue, j'ai la trouille (c'est d'ailleurs pour ça que je ne veux pas monter seule sur l'un de ces engins de l'enfer), mais je me verrais bien ne serait ce que faire le tour du pâté de maison (serai-je assez folle pour pousser mon périple jusqu'au Bois de Vincennes? Auncune idée), tête transpirente sous le casque, longueurs ébouriffées au vent et si souriante que les moustiques se colleraient à mes dents...

Et pendant que je rêve à ça, je me rappelle qu'en fait, plus jeune, j'ai fait du deux roues... Et non, je ne parle pas de vélo!

Je parle d'un autre engin depuis oublié, presque disparu, le Solex!

Eté 1999, destination de rêves : la Tranche sur Mer (avoue le, tu n'en espérais pas tant). Je suis en vacances chez ma copine, et à l'époque je suis assez bavarde au téléphone. J'avais bien un téléphone portable à carte, genre tu payais 20€ et tu pouvais téléphoner 5 minutes grand max, les sms illimités n'existaient pas et d'ailleurs, je crois même que je ne pouvais tout simplement pas en envoyer du tout. Si tu lis ces lignes et que tu as entre 15 et 20 ans, je ne sais pas si tu aurais survécu dans d'aussi pénibles conditions :)

Donc, comme je ne pouvais pas utiliser ce maudit téléphone, je devais me rendre de façon plus ou moins régulière à la cabine téléphonique. Elle était assez loin, car je cherchais un moyen pour ne pas y aller à pied. Moyen qui s'est imposé à moi quand, dans le garage du grand père, nous avons "exhumé" un Solex...

Ceci est un Solex

L'engin se présente comme un vélo, mais avec un petit moteur.
Pour le faire démarrer, il fallait prendre la fameuse posture "danceuse" (ami(e) cycliste, tu connais bien ça) tout en pédalant dans le vide. Alors là déjà, je n'étais pas très fan. Déjà qu'à vélo je n'y arrive pas, mais là, tourner la clé de contact d'une main, en étant en équilibre sur l'autre tout en pédalent les fesses en l'air, c'était déjà bien trop sportif pour moi.

Puis, pour être honnête, en Solex, tu économises certes tes forces, mais tu n'avances pas bien vite... je crois qu'un couple à pieds m'a dépassé à un moment...

Enfin, surtout, j'allais si lentement que, pendant qu'une voiture passait à côté de moi, son passager s'est penché par la fenêtre, m'a touché mon postérieur qui débordait généreusement de chaque côté de la selle (une tape en fait, façon "huuuuu ma cocotte") et s'est ensuite tiré en ricanant....

C'était "roots" le solex quand même.... du coup les autres fois je suis partie à la cabine à pieds!

Au passage, je vous montre ce que je portais le week end dernier pour la pendaison de crémaillère d'une amie (même si ça n'a absolument aucun rapport avec cette histoire de solex!)

TdJ
Veste en velours et dentelle Evans
Legging dentelle Dorothy Perkins
Accessoires :
Serre-tête noeud Newlook
Collier The French Factory
Ceinture Dorothy Perkins

5 commentaires:

  1. Juste un truc !!!
    Pourrait on avoir des photos sexy , voit légèrement dénudées , ou carrément nue de vous merci !!!
    Me laissez votre réponse sur votre site !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. SIZE O'CLOCK6 juin 2011 à 14:50

    HUUUUMMMMFFFFF (SOUPIR ETOUFFE LOL) MON DIEU QUE TU ES BELLE EN MODE PENDAISON DE CREMAILLERE ;)

    RépondreSupprimer